Marques de golf

Marques de golf

Adams

C'est à la télévision que plusieurs golfeurs ont entendu parler pour la première fois d'Adams. Juste avant les tournois de la PGA, la compagnie présentait une infopub vantant ses bois d'allée, à la tête profilée et aérodynamique qui devait opérer de petits miracles dans les positions fâcheuses. Adams s'est ensuite développée en misant sur les bâtons sur mesure, développés notamment en partenariat avec deux gourous de l'enseignement: Dave Pelz et Hank Haney. La petite compagnie est devenue publique en 1998 et a considérablement grossi. Elle est encore réputée pour ses bois d'allée, qui sont les plus utilisés sur les circuits professionnels.

Callaway

Dans ses premières publicités, Callaway montrait un dessin d'Isaac Newton réveillé par la célèbre pomme tombée de l'arbre. Cela symbolisait l'idée qui allait rapidement faire de Callaway une marque incontournable dans les années 90. Cette idée: des généreuses têtes en métal puis en titanium qui permettaient aux amateurs de frapper plus loin et plus haut que d'habitude, surtout avec leurs mauvais coups. La série Big Bertha venait de naître.

Cleveland

Sa réputation, Cleveland se l'est faite autour des verts. On connaît avant tout l'entreprise californienne pour ses séries de cocheurs. Même les pros sous contrat avec une autre compagnie insistaient pour mettre des cocheurs dans leur sac. Son modèle 588 Tour Action, qui rouille naturellement, est un des modèles les plus vendus de sa génération.

Cobra

Difficile de mentionner le nom de Cobra sans penser à un autre animal dangereux, le Requin blanc, surnom de Greg Norman. Pendant ses meilleures années, l'Australien était le visage de cette compagnie. Mais Cobra existait dans les années 70, où elle a développé le «Baffler». C'était le premier modèle des petits bois d'allée pouvant être utilisés dans l'herbe longue et les mauvaises positions.

Mizuno

Pour certains golfeurs, c'est presque une source de fierté. Seuls les pros ou les meilleurs amateurs s'équipent des lames (blades) Mizuno. Les bons joueurs ne jurent que par la sensation pure des têtes forgées de leurs têtes et la malléabilité des coups. Les amateurs eux se tenaient loin avec raisons de ces petites têtes qui pénalisaient les coups frappés un peu trop loin du centre de la tête de bâton.

Nike

Sans Tiger Woods, on n'aurait put être jamais vu le célèbre logo «swoosh» de Nike dans le monde du Golf. La multinationale a fait le saut dans le sport en misant tout sur Tiger, qui devenait au golf pour la marque ce que Michael Jordan fut au basketball. Le jeune prodige a commencé en utilisant seulement la balle de Nike. Il a ensuite développé avec la compagnie des bâtons sur mesure. Cette relation dure encore. Nike a depuis diversifié son offre en golf, avec des modèles pour débutants. Et la marque a réussi un coup fumant en attirant dans ses rangs un autre numéro 1 mondial, la jeune sensation Rory McIlroy.

Ping

Le nom dit tout. Ping, c'est le bruit qu'entendait Karsten Solheim en utilisant ses premiers modèles de fer droit en 1959. L'ingénieur de General Electric a abandonné son boulot pour se consacrer à temps plein à la conception de bâtons, et des générations de golfeurs l'en remercient depuis. On ne compte plus les tournois majeurs gagnés avec les différentes déclinaisons de son modèle Anser 5.

TaylorMade

La petite histoire de TaylorMade commence en 1979 avec un prêt et une vision. Gary Adams réhypothèque sa maison pour investir 24 000 dollars dans son entreprise de trois employés afin de fabriquer le tout premier «bois» en métal.

Titleist

On voit souvent ce nom rouler lentement vers la coupe le dimanche après-midi. Depuis de nombreuses années, Titleist est la marque de balle numéro 1 sur la PGA. C'était le cas après les vieilles Balata, et c'est le cas depuis la dernière décennie avec les différentes moutures de la réputée Pro V1.